Commune par commune

Nous avons réalisé un inventaire des approches en termes de publicité des 19 communes sur la période 2019-2024 au travers des déclarations de politique générale.

Anderlecht

Dans son chapitre “L’urbanisme et la rénovation urbaine”, la commune d’Anderlecht s’engage à “diminuer l’emprise de l’affichage publicitaire, en particulier celui apposé sur les façades” et à “mettre en œuvre une politique ambitieuse et volontariste d’harmonisation des devanture de magasins (étalages, enseignes, empiétement sur les trottoirs, etc…)“.

Auderghem

Pas de mention de la publicité dans la déclaration de politique régionale.

Berchem-Sainte-Agathe 

Déclaration de politique régionale non disponible sur le site de la Commune.

Etterbeek 

Le chapitre “espace public” de la déclaration de politique générale évoque “Dans un souci d’embellissement de la commune, et de sécurité routière, le Collège lancera une consultation sur la multiplication des supports publicitaires en ville. Il étudiera également l’opportunité budgétaire, en collaboration avec les services Classes moyennes et Participation, de limiter le nombre de publicités présentes dans les voiries communales de l’espace public. L’ensemble de ces projets feront l’objet de consultations publiques et de processus participatifs“.

Evere 

Déclaration de politique régionale non disponible sur le site de la Commune.

Ixelles 

On retrouve la publicité mentionnée dans trois chapitres de la Déclaration de Politique Générale.

Un chapitre est consacré à “un espace public non soumis à l’emprise publicitaire “, on y retrouve les éléments suivants:

  • Réduire progressivement la publicité dans l’espace public (abribus, sucettes…) lors du renouvellement des marchés de mobilier urbain ;
  • Ne plus accepter de nouvelles installations publicitaires commerciales dans l’espace public, même associées au développement de système de transport (comme les Villo électriques) ; 
  • Faire respecter les prescrits pour ce qui concerne les vitrines et façades commerciales;
  • Imposer l’interdiction par règlement communal de toute publicité dans l’espace public sur écran animé, sonore, odorante ou intégrant une caméra ; 
  • Analyser la façon la plus pertinente d’éviter toute publicité en contradiction avec les valeurs défendues par la commune (dont, par exemple, le sexisme, la malbouffe, ou encore la publicité en contradiction avec les objectifs de lutte contre le changement climatique) ; 
  • Les supports d’affichage public devraient être prioritairement et majoritairement mobilisés pour des messages d’information culturelle et d’intérêt général.

Dans la partie consacrée à la “Politique commerciale“, on peut y lire “Aider les commerçant.e.s à valoriser les commerces et leur signalisation tout en harmonisant et respectant les prescrits en matière d’enseignes et de publicité

Enfin, la commune d’Ixelles souhaite “Prendre tous les moyens réglementaires pour interdire et assurer le retrait de l’espace public des publicités ou images et slogans à caractère sexiste, raciste ou homophobe” évoque-t’elle dans son paragraphe “Cohésion Sociale, Droits des femmes et Égalité

Forest

Pas de mention de la publicité dans la déclaration de politique régionale.

Jette 

Pas de mention de la publicité dans la déclaration de politique régionale.

Koekelberg 

Déclaration de politique régionale non disponible sur le site de la Commune.

Ganshoren 

La majorité promet dans son chapitre “communication“, “un cadastre et une rationalisation de la signalétique publicitaire ou non seront réalisés sans délai“.

Molenbeek-Saint-Jean

Pas de mention de la publicité dans la déclaration de politique régionale.

Saint-Gilles

Pas de mention de la publicité dans la déclaration de politique régionale.

Saint-Josse-ten-Noode

Pas de mention de la publicité dans la déclaration de politique régionale.

Schaerbeek

Le chapitre “Mobilité” indique que la majorité schaerbeekoise “continuera de développer des services de type « Villo »  (tout en regrettant qu’il s’accompagne d’une multiplication de la publicité commerciale dans l’espace public)“.

Ville de Bruxelles

Dans son chapitre “infrastructures sportives publiques, la majorité communale promet qu’elle “envisagera de masquer les publicités à but commercial durant la présence des écoles (et donc des enfants) dans les salles de sport communales

Elle “visera à diminuer la présence de la publicité dans l’espace public en particulier à proximité des écoles. A l’occasion de la renégociation de contrats publicitaires et lors de toute transformation d’un « M.U.P.I. papier » en « M.U.P.I. électronique », la Ville veillera à maximiser la présence d’informations communales, associatives et culturelles ainsi que l’usage d’électricité verte pour l’alimentation de ces panneaux. Une évaluation de l’impact de ces panneaux sur la sécurité routière sera réalisée”, peut-on lire dans son chapitre “Plan climat”

Enfin dans son chapitre “espace public”, elle s’engage “à lutter contre la pollution visuelle (surabondance de panneaux de signalisation, de panneaux publicitaires, etc.)“.

Uccle

Tout sera mis en œuvre afin d’éviter la prolifération des panneaux publicitaires et afin de veiller à une plus grande harmonie au niveau des enseignes. En la matière, des permis d’urbanisme ne seront accordés pour de nouveaux panneaux que s’ils sont correctement intégrés dans l’environnement urbain. Les panneaux publicitaires interactifs et dynamiques (écrans) qui sont énergivores, captent trop l’attention (et induisent des problèmes en termes de sécurité routière) et représentent une pollution visuelle seront évités” peut on lire dans le chapitre “Urbanisme et Logement” de la Déclaration de Politique Générale. 

Watermael-Boitsfort

Pas de mention de la publicité dans la déclaration de politique régionale.

Woluwe-Saint-Pierre

La commune, au paragraphe Urbanisme et patrimoine, souhaite “ Limiter les panneaux publicitaires lumineux sur le territoire de la commune”

Woluwe-Saint-Lambert

Limiter, voire interdire à terme, les panneaux publicitaires dans l’espace public et en domaine privé. Dès expiration des autorisations de voirie ou des permis d’urbanisme des panneaux encore existant, le Collège s’engage à ne pas les renouveler, la publicité de ce type étant une atteinte à l’esthétique des quartiers”, peut-on lire au chapitre Urbanisme de la Déclaration de Politique Générale.

Commune par commune

This Post Has One Comment

Comments are closed.